• Niamey, Niger
  • 18 April 2021
Dr-safiatou
1 Commentaires

Au Niger, principalement dans la région du soleil levant( Diffa), les précipitations de ces deux dernières années sont excédentaires. L’abondance de ces précipitations constitue en effet un canal clé par lequel les animaux seront exposés aux pathologies dont celle du charbon bactéridien.

Cet événement météorologique, source des inconvénients potentiels pour le cheptel, explique l’association de plusieurs foyers de charbon dans cette partie du pays. Le pâturage sur herbe courte avec les animaux qui se nourrissent des jeunes pousses après la pluie et ingèrent de ce fait les organismes se trouvant dans les sols contaminés, est à l’origine de ces foyers de la maladie. Le charbon bactéridien étant souvent fatal chez les animaux domestiques constitue également une zoonose majeure endémique .Malheureusement les services techniques compétents pouvant entamer une vaste opération de contrôle et de prévention des animaux se font rares dans ces zones pastorales. Outre, les éleveurs ne sont pas sensibilisés sur le danger de cette pathologie qui jadis constituait un facteur limitant des progrès de l’élevage et de la productivité.

La persistance des problèmes sanitaires fait décroître considérablement le cheptel dans les zones pastorales .La seule option qu’il faut adopter pour mettre fin à ce fléau, est d’élargir la stratégie de lutte surtout en renforçant les services techniques compétents dans ladite zone .De même le ministère de l’élevage doit charger une mission spéciale qui est tenue de passer dans les zones pastorales à l’approche de chaque saison hivernale afin de rencontrer l’ensemble des éleveurs pour les sensibiliser sur la dangerosité de la pathologie ,qui ,à leur tour chacune et chacun doit être un acteur dans la large diffusion des mesures adéquates. La lutte contre le charbon bactéridien doit impérativement passer par l’application stricte des mesures zoo-sanitaires.

Dr Safiatou LAWAN BARMA

Les commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *